15 jours sans lui.

Ne vous en faite pas, je n'écrirai pas un article chaque semaine. Je crois même bien que celui là sera le dernier le concernant..

Il y a 15 jours, à la même heure, il me disait encore qu'il ne me quitterai jamais, et qu'il m'aimait. Quelques heures après il me quittait par message.

15 jours se sont écoulés. Je suis passée par toutes les étapes. Les pleurs, la colère, la dépression, l'énervement, la culpabilité, a nouveau les pleurs, et la réalité.

Depuis 15 jours, j'ai une chance inouïe d'être entourée. Je suis invitée à droite et à gauche. Les paroles réconfortantes sont là, et surtout on me ramène à la réalité. Je suis aimé, et ça fait du bien.

J'ouvre les yeux petit à petit.
Avant de me mettre avec lui, je ne croyais pas aux belles paroles. Les choses de ma vie ont fait que j'ai connu trop de mensonge. Ses belles paroles à lui j'étais prête à y croire. Notre jistoire est arrivée de nul part, le destin nous a réunit. Il disait m'aimer si fort, qu'il n'avait jamais autant aimé et que je suis la femme, l'amour de sa vie. On avait ce lien entre nous qui faisait que cela n'aurait jamais dû arriver.

Puis petit à petit la vérité m'éclate en pleine figure. J'ai été bête de pardonner l'impardonnable, de réapprendre à l'aimer. J'ai été bête lorsqu'il avait un coup dans le nez d'accepter ses paroles horribles sur mes enfants. J'ai été bête d'avoir été humilié tant de fois. J'ai été bête de l'avoir autant soutenu dans sa transition.

Hier, ses paroles m'ont terminé; "Je ne suis plus amoureux de toi". Je n'arrive pas a y croire à ses paroles. Parce que après tout ce qu'on a vécu, je me dis que c'est impossible.

Qui va me brancher ma cigarette electronique le matin ? Qui va m'emmener découvrir le monde comme il avait commencé à le faire ? Qui va me prendre en photo pour mes publications ? Avec qui vais-je aimé la vie comme je l'aimais avec lui ? Avec qui vais-je parler de tout et n'importe quoi ? Avec qui vais-je m'entendre aussi bien et rigoler de tout ?
Bref, je suis dans la phase où je me dis que la vie sans lui est étrange. Il me manque à chaque instant. Dès que je vois quelque chose, dès que je lis quelque chose, dès que j'entends une musique. Tout me ramène à lui.
Le pire c'est le soir et le matin. Je m'endors sans ses bras et me réveille sans les siens.
Je n'arrive pas à voir demain sans lui.
Et pourtant à nouveau je me sens bête, car lui le vis très bien, je ne lui manque pas, il ne pense pas à moi, il n'a aucun regret. Et c'est ça que je ne comprend pas chez l'humain, comment peux-tu promettre des choses et tout détruire par la suite ?

Malgré que je sois bien entourée, j'espère encore en vain qu'il revienne. Parce que je n'arrive pas à me dire que nous aurions pu aller de l'avant, que le meilleur de notre vie était là.
Parfois je me dis qu'il a prit peur, qu'il est dans un mauvais passage, et que sa fierté en prend un coup.

Tout le monde me dit que je remonterai la pente, que je suis forte. Mais honnêtement, je le sens au plus profond de moi que je n'y arriverai pas. Je ne suis pas du genre a faire des paroles en l'air, il est et restera l'amour de ma vie.

Hier j'ai dit que je ne me battrai plus. C'est dur, si vous saviez. Je me demande à chaque fois ce qu'il fait et surtout si il pense à moi et qu'il pense à revenir...
Je crois que je n'ai plus le choix, que je dois le laisser me filer entre les doigts, lui mon grand amour. Et c'est atroce, car à l'aube de ma mort je penserai à lui, et je verrai ce a coté de quoi nous sommes passés, alors que j'aurai préféré qu'on soit heureux ensemble et que nos yeux éteignent mains dans la mains....
Alors mon amour, files, mais saches que je t'aime.


Commentaires