Un weekend à Reims





Ce weekend avec mon amoureux, nous avions besoin de changer d’air. Nous nous sommes naturellement dirigés à Reims, chez mon petit frère.Coup de chance, nous avons choisi le weekend de lancement du marché de Noël…

Mon frère connaissant bien ma passion pour l’histoire, il décide de nous emmener au plateau de Californie.



 Il se situe au cœur du chemin des Dames, et comme Verdun il constitue un lieu emblématique de la première Guerre Mondiale. Mais contrairement à Verdun qui a été un symbole de réussite, le plateau de Californie et le chemin des Dames ont été des échecs.

On commence par le village détruit de Craonne, où il ne reste qu’une tombe et l’emplacement l’Eglise.



Je suis de ces personnes qui sont très vite prise par les événements, et ce moment m’a prise au cœur. Puis nous grimpons jusque dans les hauteurs du plateau de Californie. Sentiers battus, tranchées, trous d’obus. C’est tout autant magnifique que triste.



 Le soir, je suis heureuse, je vais à la Cathédrale Notre-Dame de Reims. Si tu ne le sais pas, la Cathédrale de Reims a accueilli à partir du Xème siècle la quasi totalité des sacres des Rois de France. 



Mais ce qui me fait fondre d’amour face à cette Cathédrale, c’est que ma Sainte Jeanne d’Arc y soit venue. Grace à elle Charles VII, que je ne porte absolument pas dans mon cœur fût sacré Roi de France le 17 juillet 1429. A l’intérieur, tu peux y découvrir une magnifique statue avec un petit panneau explicatif. 


A l’extérieur, il y a aussi une magnifique statue, que j’aurai bien emporté avec moi… 



 Je te conseille de te rendre dans le bar Au Cabasson. Nous nous y sommes rendus avec Emil de chez PapaPapou, ainsi que son mari et leur merveilleux petit garçon… Un bar cosy, avec des cocktails bien sympas.






LE MARCHE DE NOEL


J’adore les marchés de Noël ! Bon, nous n’avons pas de tête, et nous avions oublié nos cartes bancaires, et nous n’avions évidemment pas d’espèce…

Je ne sais pas si ce n’est que mon avis, mais, les marchés de Noël perdent de leur magie… Tout n’est que buisines… Les commerçant sne sont pas du tout aimables, ni commerçant… Tous ont refusé le paiement sans contact via le téléphone, nous nous sommes donc retrouvés sans manger le dimanche midi ! Tant pis pour eux, ils ont loupé une grande amatrice de raclette !

En bref, un weekend bien trop rapide, je pense que nous avons encore tant de choses à découvrir de Reims...

Commentaires